.ob-ShareBar--light, .ob-ShareBar--light + .ob-ShareBar--minified { background: none repeat scroll 0 0 #df520d; border-color: #979797; color: #424242;}
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2020 3 17 /06 /juin /2020 19:21

Pour cette deuxième interview consacrée à des auteurs liés de près ou de loin à la région dans laquelle je vis moi-même, j'ai choisi Lily B. Francis. Pas vraiment un choix, en vérité, puisqu'il s'est imposé à moi après la lecture de "Poussières de Toi", un roman traitant du deuil prénatal, qui m'a littéralement secoué pour plusieurs raisons. Certaines personnelles, d'autres non, comme la qualité intrinsèque du livre : une écriture à la fois fluide et littéraire, une histoire prenante (impossible de fermer le roman après l'avoir commencé, préparez-vous à une lecture addictive), et des personnages tellement vivants qu'on les croirait réels. Lily vit non loin de chez moi, et pour le peu d'échanges que j'ai eu l'occasion (waouh, la classe) d'avoir avec elle, je sais que c'est une belle personne et surtout un auteur qui gagne à être connu (mais à ce sujet, je ne nourris aucun doute!) 

Voilà donc les questions que je lui ai posées, et ses réponses... en la remerciant pour le temps qu'elle m'a accordé, la sachant très prise par ailleurs.

 

Bonjour Lily !

Quel est ton parcours d'auteur ?

Hello Richard, merci pour cette interview.

J’ai commencé à écrire de manière organisée à l’âge de 15 ans, juste après ma rentrée en Seconde. J’ai créé une série de 64 petits livres que j’ai écrit durant deux ans, les prémices de ma série que j’ai publié en 2016. Par la suite j’ai écrit au moins 3 autres romans que je ne publierai pas. Une enquête écrite l’été avant mon entrée à la fac, ensuite pendant 5 ans j’ai écrit un gros bouquin de 300k mots, également une sorte d’enquête mais aussi une très belle histoire d’amour. Mais impubliable, et enfin une nouvelle, également avec plein de mort.

Puis, je me suis reportée sur ma série, avec mes personnages qui me manquaient, j’ai donc préparé pendant deux l’écriture de ma série en 4 tomes Chroniques d’une princesse machiavélique, que j’ai également mis 5 ans à écrire. Depuis 2016 je suis auteur indépendant à temps plein.

J’ai donc publié ma série, et trois autres romans. Je pense publier mon prochain roman en fin d’année.

 

D'ailleurs : « Auteur », « Auteure » ou « Autrice » ?

Bonne question. C’est étrange, au départ, je disais ‘auteur ‘, puis pendant 4 ans j’ai dit ‘auteure’, et là… je suis tentée de dire ‘autrice’…

 

Quels sont tes genres de prédilections ?

Dans l’écriture, j’écris surtout des romans avec de l’émotion. Je pourrais être catalogué d’auteur de romance avec ma série, mais en fait, là romance est souvent secondaire pour moi. Je dirais que j’écris plutôt des drames en ce moment, mais l’histoire va toujours vers la lumière.

Où trouves-tu l'inspiration ?

Partout autour de moi, dans la vie. Dans mes rencontres, dans les histoires que j’entends, les séries que je vois, les films, la musique… l’art, le paysage. Tout m’inspire. J’ai des antennes qui fonctionnent continuellement et je me nourris de tout ce qui m’entoure pour ensuite ressortir tout cela sur le papier.

 

Dans quelles conditions écris-tu ?

Je n’ai pas vraiment de conditions. J’essaie d’écrire dès que je le peux. Lorsque les enfants allaient à l’école, j’écrivais le matin, dans le silence, mais parfois je peux aussi avoir besoin de musique. Depuis le confinement, avec les enfants qui sont avec moi, j’écris quand je les sens un peu calmes, et j’ai réussi à avancer dans l’écriture, en faisant un GROS travail de concentration. Si je n’ai pas pu écrire la journée, avec l’école à la maison et le reste, alors j’écris le soir, quand ils sont couchés.

 

Parles-nous de ton dernier roman « Moments de Grace ».

Moments de Grace est un roman que j’ai voulu écrire pour évoquer les relations entre parents et enfants. Lorsque je suis devenue maman, j’ai réalisé que mes fils ne connaîtraient de moi que la mère que je suis pour eux, tout mon passé, et la fille que j’ai été sera abstrait pour eux. On ne voit ses parents que comme des parents, alors qu’ils ont été enfant de, époux, ami, etc…

L’histoire de Moments de Grace, c’est celle d’Annabelle, une fille qui s’est toujours sentie mal aimée par sa mère Grace, qui découvre une boîte dans le bureau de sa mère contenant les souvenirs du premier amour de sa mère. Et elle décide de partir à sa recherche pour en apprendre davantage sur sa mère et du coup aussi, sur elle-même.

Parles-nous de « Poussières de toi ».

Poussières de toi est mon roman qui traite du deuil périnatal, ce deuil que l’on traverse lorsque l’on perd un enfant avant sa naissance, ou bien juste au moment de la naissance. C’est le roman qui a été pour moi le plus dur à écrire, car j’ai dû puiser dans les souvenirs de cette expérience douloureuse pour en sortir des mots qui soulageraient, qui permettraient de faire du bien, et aussi de donner de l’espoir aux parents qui vivent ce deuil.

J’ai fait traduire ce roman en anglais pour le diffuser dans les pays anglophones.

 

 

De tous les romans que tu as écrits, lequel est ton préféré ?

C’est difficile de répondre parce que chacun de mes romans est comme un de mes bébés, et ils sont aussi beaucoup définis par le moment et comment je me sentais quand je les ai écrit. Si je dois choisir, je dirais que mon préféré à ce jour est « Reviens vite », j’ai trouvé que j’avais écrit ce roman d’une manière plus poétique, et il y a vraiment des passages que j’adore, même s’il s’agit de mon livre le plus sombre, puisqu’il parle de suicide et de de divorce, de dépression.

 

Quel sont tes projets actuels ?

Actuellement, je suis en train de terminer l’écriture de mon huitième roman qui traitera entre autres des relations abusives. Je pense terminer le premier jet avant l’été, et préparer une publication pour la fin de l’année. Et puis, je travaille aussi sur la publication de la traduction de Poussières de toi aux Etats-Unis.

 

Veux-tu nous parler de tes passions ?

A part, l’écriture, j’ai toujours eu une grande passion pour l’Histoire, j’ai même fait des études d’Histoire, et je peux passer des heures le nez dans le dictionnaire ou sur internet à naviguer d’un site à un autre pour en apprendre davantage sur notre passé. La période médiévale est ma préférée.

J’adore également le cinéma, surtout les vieux films en noir et blanc, c’est juste magique…

Et puis bien sûr, la lecture… ah la la… « jamais sans un livre » serait mon dicton, malheureusement, comme j’écris, j’ai moins de temps pour lire.

 

Un site/blog sur lequel on peut suivre ton actualité littéraire ?

Bien sur : lilybfrancis.com

 

Mini-portrait chinois

Si tu étais...

Un livre ? Le dictionnaire

Le personnage d'un roman ? Je pense que je serai Marianne Engel du roman Les âmes brûlées d’Andrew Davidson, c’est une artiste qui sculpte la pierre, qui a traversé le temps par amour, qui a des ailes d’ange tatoué dans le dos… je veux être elle, assurément.

Une couleur ? Un rose doux, pastel.

Un poème ? Jamais d’autre que toi de Robert Desnos

Un paysage ? Un champ de fleurs

Une chanson (ou une musique) ? Mi amor, de DJ Ashba, cette musique…

Une époque ? Le Moyen-Age

Un objet ? Un livre, évidemment haha

Partager cet article

Repost0

commentaires